Formation

Etre agriculteur nécessite des connaissances et compétences à la fois techniques, économiques, de gestion et humaines. Le futur installé doit être bien préparé à la conduite de son exploitation. La formation est la première composante de la réussite de l’installation.
  • Comment se former ?

En fonction des âges, des projets, des expériences et des cursus scolaires de chacun, les voies de formation varient mais proposent toutes un système par l’alternance (cours et pratique en entreprise ou au sein d’une organisation professionnelle agricole).
La formation initiale  : elle peut se faire soit sous forme scolaire soit sous forme d’apprentissage.
La formation continue (pour les personnes de plus de 18 ans ayant au moins une année d’expérience professionnelle).
  • Où puis-je me former ?

Comme dans l’enseignement général, vous pouvez choisir de vous former dans le secteur public ou privé.
Pour le public, c’est le ministère de l’Agriculture qui a la tutelle de l’enseignement agricole : son site, www.educagri.fr , vous donnera la liste de tous les établissements de France.
Concernant le privé, il existe 3 fédérations différentes avec chacune leurs spécificités :
- Les Maisons Familiales Rurales (www.mfr.asso.fr)
- L’enseignement Agricole Privé (cneap.scolanet.org)
- L’UNREP (www.unrep-edu.org )
  • Comment continuer à me former tout au long de ma vie professionnelle ?

Il existe un fonds d’assurance formation des entrepreneurs du vivant, destiné aux chefs d’entreprises agricoles et aux chefs d’entreprises du paysage et de travaux forestiers. Les personnes engagées dans une démarche d’installation dans ces secteurs d’activité sont considérées comme des ayants droit, tout comme ceux porteurs de projet de diversification.
Les offres de formation sont nombreuses et diverses, de manière à s’adapter au mieux aux profils, aux disponibilités et aux besoins des agriculteurs voulant se former. Selon les cas, les formations pourront être individuelles ou collectives avec des durées variables et une prise en charge totale ou partielle des frais de formation. Les sessions collectives durent deux jours et demi en moyenne et regroupent sept stagiaires par session.
  • La validation des acquis de l’expérience (VAE)

Depuis 2003, ce nouveau système permet l’orientation d’un titre, d’un diplôme et/ou d’un certificat comme si la personne était passée par la voie traditionnelle. Elle permet d’identifier et de valoriser des compétences acquises par l’expérience professionnelle, personnelle ou associative, et de les compléter pour obtenir un diplôme ou un titre qui figure sur la liste des titres homologués.
RSS facebook Immeuble Interconsulaire - 16, Boulevard Président Bertrand - BP 90063- 43000 LE PUY EN VELAY - Tél. 04 71 02 42 22 - Fax. 04 71 02 77 12 cdja43@reussir.tm.fr