Accueil du site > fr > Évènements > Les évènements de 2013 > La Session Montagne Nationale 2013 !

La Session Montagne Nationale 2013 !

La Session Montagne Nationale des Jeunes Agriculteurs a eu lieu du 10 au 12 décembre 2013 à la Ferme du Pipet sur la commune de Goudet en Haute-Loire.
L’objectif de cette session est de réunir les Jeunes Agriculteurs provenant de tous les massifs français afin de mutualiser les problématiques et les solutions trouvées dans les secteurs de montagne. Mais aussi de renforcer la communication entre les massifs français pour donner une cohérence aux projets nationaux concernant la Montagne et réfléchir ensemble sur les projets de Jeunes Agriculteurs au travers de groupes de travail.

Durant ces trois jours, une trentaine de Jeunes Agriculteurs venus de cinq Massifs français sur six (Vosges, Jura, Alpes, Pyrénées, Massif Central, et seule la Corse étaient absente) ont travaillés ensemble sur des problématiques diverses.

Le mardi après-midi était destiné à la découverte de la Haute-Loire, par des visites d’exploitation sur le canton du Monastier sur Gazeille.

La 1ère visite a commencée sur la Ferme Auberge du Pipet (chez la famille Massebeuf) où s’est déroulée la Session. C’est une exploitation en GAEC à 3 associés avec 180ha, 30 vaches laitière et environ 300 ovins, ainsi qu’une auberge avec une salle de restauration et des gites d’étapes ouvert pendant la période estivale pouvant accueillir jusqu’à 60 personnes.
Jean-Claude nous a présenté sa ferme (productions ovine et productions bovine) et tout au long de la visite il nous a parlé de leur organisation et des nombreux efforts qu’ils effectuaient pour arriver à jongler entre la ferme et l’auberge. Il nous a aussi parlé des difficultés liées au relief et à leur surface non mécanisable et donc de l’importance du troupeau de mouton pour valoriser au mieux le terrain.

La 2ème visite était chez Delphine Sigaud, présidente des JA le Monastier au GAEC Domaine de Bonnefont avec leurs 3 activités : l’activité tourisme équestre fonctionne d’avril à novembre, les périodes de vacances scolaire et week-end. Cette activité touche une clientèle extérieure au département. Ensuite, l’activité d’élevage équins, les produits sont soit vendus directement, soit utilisés en randonnée. Et enfin, l’atelier vache allaitante (Aubrac) où les veaux fermiers sont en vente direct, soit à une clientèle locale ou soit au client de passage. Ces trois activités sont complémentaires dans le fonctionnement du GAEC.

Et la 3ème visite était au GAEC du Lilas Blanc avec 5 associés (dont 4 JA de moins de 5 ans) : ce GAEC regroupe 450 chèvres laitières conduites en zéro pâturage avec 410 000 litres livrés en laiterie et 30 000 litres transformés, ainsi que 150 chevrettes élevées chaque année. En plus de cela, la GAEC du Lilas Blanc possède actuellement 60 vaches laitières conduite aussi en zéro pâturage avec un objectif à 90 pour un quota de 720 000 litres en laiterie et un quota vente direct de 28 000 litres. Ils ont entre 25 et 30 génisses qui sont élevées chaque année. La surface du GAEC est de 135 ha répartie en 25 ha de maïs ensilage, 15 ha de céréales (principalement du blé), 30 ha de prairie temporaire (luzerne et ray grass), 50 ha de prés de fauche et 15 ha de pâturage pour les génisses car non mécanisable.

A la fin de cette découverte de la Haute-Loire, les participants se sont retrouvés en salle afin de découvrir l’agriculture du département par une présentation de Michel Chouvier, et un film vidéo du Conseil Général.
Enfin, ils ont clôturés la journée de découverte par un repas du terroir et une soirée de gala.

Le 2ème jour était basé sur le travail des dossiers phares à JA. Sur tout le matin, une présentation globale de la nouvelle PAC avec un point sur l’ICHN a été faite. Il est ressorti que l’emploi, l’élevage et les jeunes agriculteurs ont gagné en reconnaissance dans cette nouvelle PAC 2014-2020. De plus, on voit le bout du tunnel et les grandes orientations de la future PAC, même s’il reste encore quelques mois avant d’avoir les lignes définitives.

Un diaporama sur la valorisation de l’image montagne était présenté par Thierry Boulleau en début d’après midi. Une présentation générale de toutes les formes de valorisation a été faite, puis plus particulièrement avec l’image du Porc de Montagne ainsi que la démarche de l’Association des Producteurs de Lait Montagne.

Ensuite, en fin d’après-midi, les Jeunes Agriculteurs présents ont fait un point sur l’état d’avancement de la loi d’avenir. Ils ont formés des groupes de travail pour donner une définition à l’actif agricole. Ces groupes de travail ont fait remonter la différence entre personne double actif et un agriculteur, pour qu’au final « les subventions est du sens » et ne soit pas distribuer qu’aux agriculteurs à titre principal.

Pour finir la journée de travail, un point sur les dossiers prédateurs a été fait aussi. Il est ressorti que le plan loup 2013-2017 n’est pas assez efficace car il autorise l’abattage de seulement 24 loups. Il faut changer l’image du loup auprès du grand public et des médias afin de montrer qu’il reste un prédateur et qu’il symbolise la mort de l’élevage dans les territoires de montagne.

Le 3ème et dernier jour, une table ronde était organisée avec des intervenants départementaux, régionaux et nationaux sur la problématique de préservation du foncier agricole en montagne. C’est Thomas Diemer, trésorier à JA Nat mais aussi agriculteurs dans le Bas-Rhin et surtout responsable du dossier foncier à JA qui était présent pour représenter l’aspect national. Ensuite, nous avions Marie-Laure Pommier pour représenter la Safer Auvergne, et enfin pour le département, nous avions Raymond Gagne, maire de Moudeyre et responsable à la FDSEA, Jérome Veysseyre représentant de la CDCEA de Haute-Loire et membre du bureau de la Chambre d’Agriculture Haute-Loire et enfin Christophe Michel, représentant Safer Haute-Loire et JA sur le canton du Monastier. Au cours de cette table ronde, les participants ont pu échanger entre eux et avec la salle sur l’importance de préserver les terres agricoles et le foncier en général.

La fin de matinée s’est soldée par les conclusions de la Session qui ont été donné par les JA administrateurs Nationaux (Emilien Piroux de Haute-Loire, Guillaume Cognat de l’Ain et Ludovic Rouvière de Lozère) et Ulrike Jana, conseillère « environnement, territoire et qualité » et responsable du dossier montagne à JA Nat. Une conférence de presse a aussi eu lieu pour clôturer la Session Montagne 2013.

Enfin un repas a été partagé par tous les partenaires de cette Session. Une grande partie d’entre eux ont répondu présents. Cela montre bien que JA reste reconnu dans la profession agricole.

Les Jeunes Agriculteurs de Haute-Loire tiennent à remercier la famille Massebeuf pour leur accueil, leur sympathie et leur facilité à s’adapter à nos demandes même de dernière minute.

Merci aussi à toutes celles et ceux qui ont participé à cette Session et merci à tous nos partenaires.

Et enfin merci aux Jeunes Agriculteurs du canton du Monastier qui ont grandement participer à la réussite de cette Session.

(Article inspiré de l’article de Nicolas Merle : page spéciale du JA Mag n°700 – Janvier 2014)

Décembre 2013

RSS facebook Immeuble Interconsulaire - 16, Boulevard Président Bertrand - BP 90063- 43000 LE PUY EN VELAY - Tél. 04 71 02 42 22 jeunesagriculteurs43@gmail.com