Accueil du site > fr > Filières > Actualité syndicale 2011 > Nouveau contrat LACTALIS : un seul mot d’ordre : ne pas signer (...)

Nouveau contrat LACTALIS : un seul mot d’ordre : ne pas signer !

Ne pas signer avant de s’être organisé !
Depuis la rupture par LACTALIS des négociations avec les groupements le 27 septembre dernier et encore plus depuis la diffusion d’une nouvelle proposition de contrat, les producteurs qui vendent leur lait à LACTALIS sont légitimement inquiets sur l’avenir de leur activité.

Les responsables de groupements de producteurs LACTALIS ont été à l’initiative de nombreux contacts avec l’entreprise depuis plus d’une semaine, pour tenter de renouer le dialogue et lever les éléments de blocage mis en avant par celle-ci, en faisant une nouvelle fois preuve de responsabilité par rapport à l’importance cruciale de ce dossier pour l’avenir des 14 300 producteurs LACTALIS.

Les responsables des groupements de producteurs LACTALIS réaffirment leur attachement à un modèle d’organisation de producteurs non commerciale (OPNC), chargée de la négociation collective des conditions de vente du lait de leurs adhérents, seul modèle à même de leur garantir l’équité de traitement dans un monde bientôt sans quota.

En réponse, la position exprimée par LACTALIS consiste à réaffirmer qu’elle veut cantonner les organisations de producteurs dans un rôle « d’interlocuteur » ou de simple « consultant », en contradiction avec la volonté politique exprimée tant au niveau national que communautaire, qui consiste à placer les OPNC au centre des relations contractuelles pour préparer l’après 2015.

Le refus de LACTALIS de rouvrir un dialogue constructif conduit les responsables de groupement de producteurs LACTALIS à être dans l’obligation d’utiliser tous les moyens légaux prévus par la Loi de Modernisation de l’Agriculture et de la Pêche.
Les responsables de groupements de producteurs LACTALIS ne peuvent accepter :
• De voir le niveau de protection contractuel des producteurs abaissé par une nouvelle version d’un contrat qui reste déséquilibré ;
• De se voir imposer un rôle de figurant, alors même que leurs adhérents aspirent à être reconnus en tant que véritables partenaires économiques de LACTALIS.

Dans ce contexte, les responsables des groupements de producteurs LACTALIS en appellent à la responsabilité collective de tous les producteurs et leur demandent de rejeter massivement la nouvelle proposition de contrat de LACTALIS.

Rien n’a été validé ! Rien ne doit être signé !

Paris, le 10 novembre 2011

RSS facebook Immeuble Interconsulaire - 16, Boulevard Président Bertrand - BP 90063- 43000 LE PUY EN VELAY - Tél. 04 71 02 42 22 jeunesagriculteurs43@gmail.com